1 Avenue Jean Fourgeaud, 93420 Villepinte

01 49 47 89 15 contact@diablesrouges.org

INTERVIEW : LOIC TIQUANT, SENIOR CHEZ LES DIABLES ROUGES ET YOUTUBEUR !

Bonjour, peux-tu te présenter et retracer ton parcours pour ceux qui ne te connaissent pas ?
Salut! Je m’appelle Loïc et j’ai 27 ans. J’habite à Montreuil, je suis comptable et j’ai commencé le Foot Us en septembre 2012 chez les Diables Rouges!

Peux-tu nous parler un peu de ton parcours chez les DIABLES ROUGES ?
Alors, j’ai découvert le Foot Us il y 4 ans , sur le tas comparé aux jeunes d’aujourd’hui qui commencent en U19, U16 voir U14 pour certains! J’ai commencer DB (defensive back) et depuis 3 ans je joue LB (linebacker).

Depuis cette année, tu animes une nouvelle chaîne YouTube, peux-tu nous en dire plus ?
Oui depuis cette année je fais des vidéos sur YouTube (la chaîne s’appelle Gorille Beard) à propos de mon autre passion à part le Football Américain, Les Sneakers! (chaussures de sport vintages)

lien vers la chaîne de Loic : https://www.youtube.com/channel/UC6oowr62emjwwlZCmcnYfzg

Comment t’est venue cette idée d’une chaîne YouTube ?
Un week-end avec ma femme on regardait des vidéos et on s’est mis a chercher s’ il y avait des chaînes sur les sneakers Françaises, et il n’y en avait qu’une ou deux. On a donc décidé de lancer une chaîne vu que notre passion commune n’était pas ou peu présente sur YouTube.

As-tu déjà eu des retours parmi les professionnels de la sneakers ?
Non je n’ai pas encore eu de retour mais ce n’est pas le but premier! Mais si il y en a ils sont bienvenus!

Quel sont tes objectifs ou tes envies concernant cette chaîne ?
Mes objectifs premiers sont de m’amuser et de faire partager ma passion pour les Sneakers! J’aimerai, si je le peux et en toute simplicité, fournir les infos que des nouveaux dans cette passion n’ont pas forcement et qu’ils recherchent!

Tu es donc sneaker-addict, mais à quel point ? raconte nous ta plus folle anecdote.
C’est vrai, je suis un gros fan de basket dit Sneakers.
Mon anecdote la plus folle ? Un jour j’étais dans le RER, il y avait pas mal de monde et j’avais une paires blanche quasi neuve et a laquelle je tenais beaucoup aux pieds. Et là un gars m’a marcher sur les pieds, sans même s’excuser donc je m’approche de lui et lui montre la paire et la il me dit « j’ai bien fait de marcher dessus elles sont moches ». on s’est mis a s’embrouiller et on a faillit en venir au mains, ce sont les passagers du train qui nous ont séparé. Pas touche a mes sneakers ! (rires)

Quelles difficultés as-tu rencontré dans ton parcours jusqu’ici ? Si tu avais un message pour les personnes passionnées comme toi ou qui veulent se lancer sur YouTube ou les blogs ?
La difficulté principale et que je rencontre encore souvent, c’est le manque de temps pour filmer et monter mes vidéos. Ça prend pas mal de temps malgré tout, surtout quand tu dois conjuguer ta vie de famille, ton boulot, et ton activité sportive.
Si j’avais un message je dirait que si on se lance dans ce genre de projet il faut le faire avec un sujet qui nous passionne car on arrive toujours mieux a parler d’un sujet qui nous passionne et à le partager.

 

LA MINUTE DIABLES ROUGES

Ta première victoire ?
Ma première victoire marquante date de ma saison Rookie ou nous avions fait un très très bon match contre les Aigles de Meaux et nous avions gagné 62-0 si je me souviens bien.

Le ou les coachs qui t’ont marqué ?
Il y a plusieurs coach qui m’ont marqué:
Greg Rolland qui m’a aligné en LB et qui m’a transmis sa passion.
Eric Erdinger qui m’a offert ma première place de Starter.
Laurent Polinière qui a su me faire rester au club quand j’avais des envies d’ailleurs.
Et Patrick Bourgon qui m’a énormément appris en une saison et qui m’a clairement fait passer un palier technique et au niveau de la confiance en soit.

Ton meilleur souvenir chez les DR ?
Mon meilleur souvenir.. J’hésite entre le souvenir personnel, mon premier TD sur interception et une remontée de 90 yard contre les Pygargues de Troyes qui nous permet de gagner le match!
Et le souvenir d’équipe qui est l’énorme esprit d’équipe et collectif dont on a fait preuve la saison dernière au premier tour des Playoffs contre le Géant de Souffleweyersheim, qui s’est soldé par un retour mouvementé en quart (rire)!

Ton avenir dans le club ?
Mon avenir à court terme est de rester au club du moins cet année, continuer de progresser, de travailler et de m’investir pour que le club monte en D2.
Et mon avenir à moyen et long terme serait d’intégrer la D2 ou l’élite et pourquoi pas l’équipe de France, avec le travail tout est possible.